Vivre d'amour et d'eau fraîche sous le soleil : la secte respirienne

secte.jpg

L’été approche, le soleil refait surface et ses rayons chaleureux vont nous dorer la peau. Tous les bouffons qui prenaient une place en salle en hiver dans les cafés vont se mettre à manger des tartares en terrasse et à se plaindre de la fumée de nos mégots (je suis en train d'écrire un article sur ce genre de bâtard).On trouvera donc des quantités de gens ivres aux abords de la Seine, et on verra les photos Facebook de tous ces malandrins qui planifient leurs vacances courant novembre pour partir en Juillet-Août. L’été, c’est une saison simple et un bonheur évident, générés par bien peu de choses.

Qui n’a jamais rêvé de vivre d’amour et d’eau fraîche ? D’autant plus en cette période, vivre heureux et caché semble un absolu louable. Avec une vue imprenable sur de gros rocs noirs bordant la côte, on aimerait pouvoir se terrer à l’ombre d’un arbre touffu dans le jardin. Manger ces tomates mozza en famille ou avec quelques amis, avant d’attaquer le Ricard de fin de journée. Finalement, suivre les commandements d’Epicure bien aviné et rire à gorge déployée bien entouré ; comme les protagonistes d’une pub salakis.

https://www.youtube.com/watch?v=gpTCYY5wGOk

Vivre d’amour et d’eau fraîche, cela traduit une certaine insouciance. Quelque chose de facile, comme si l’amour était plein de vitamines, de protéines, emprunt d'un apport glucidique riche… Et que la flotte te désaltérait calmement. Tu tends la main pour la passer sous la fontaine et ainsi récolter quelque gorgés de pousse-moulin, puis tu te tournes vers ta conquête pour y puiser tout autre chose. Sur le papier, ça à l’air sympa. Vivre peu, de rien ou presque, c’est un fantasme matérialiste du premier jour.

Des gens se sont mis en tête de les imiter, de rechercher dans ces sagesses anciennes une manière de surmonter les ennuis de la société moderne, sans s'efforcer de les comprendre vraiment. -C'est carrément parti en couille sur le fond- On appelle ces trublions les respiriens, ou praniste.L’inédie, le respirianisme ou pranisme, est une croyance très particulière qui repose sur l’idée que l’homme peut se passer de nourriture. Il peut vivre d’amour et d’eau fraîche quoi. On pourrait remplacer le Double Cheese, les tartines, la soupe, le Mars de 15h ou le café du matin, par 20-25 minutes au soleil pour en absorber les nutriments cosmiques.  En gros respirer suffit à faire fonctionner ton corps. C'est un postulat qui te surprends ?

veg

Le problème c’est que cette idée, notamment de part son accointance avec le mystique, a organisée une structure de pouvoir très sectaire autour d’elle. Des gourous et exemples respiriens, vantant les mérites de la pratique, deviennent des légendes qui professent ce mode de vie en affamant des gens perdus (tout en générant beaucoup d'oseille).

51XYT0X73TL._SS500_1

C’est ainsi qu’Ellen Greve ne se nourrit que de lumière et d’amour. Pour éprouver la véracité de son délire, on a décidé de la mettre à l'épreuve, de la surveiller. On l’a lâchée dans un parc pour qu’elle respire l’air pur et qu’elle puisse se ressourcée. Moins de cinq jours plus tard le médecin qui la surveillait lui a annoncée qu’elle allait cannée si elle ne s’arrêtait pas maintenant. Elle déclarait pourtant vivre d’amour et d’eau fraîche depuis 1993. Alors à moins d’être aussi perché que la teamsnapchat, qu’est-ce qui pousse des gens à se nourrir de soleil et de presque rien d’autre ? Ça mange en cachette ou c'est comment ?

Au début des années 2000 le Miviludes (http://www.derives-sectes.gouv.fr/)  s’intéressait de très près aux décès qui ont eu lieu dans ces cercles. La pratique était déjà considérée comme dangereuse, sans queue ni tête, mais se révélait plutôt rentable. En 2005, Ellen Greve réunissait 150 adeptes en France pour parler bouffe cosmique. Pour apprendre à se nourrir d'air et de lumière, il fallait lâcher 500 palots. Partir en retraite spirituel a ses côtés a un prix prohibitif, mais y'a toujours des gens motivés pour aller faire une connerie super cher dans les bois. En plus de ces séminaires hors de prix, il existe des conférences, des livres, des dvd, des séminaires, et désormais des chaines Youtube !

auber

https://www.youtube.com/watch?v=dxgoP9_isjI

Il suffit de regarder sur Amazon pour voir que des tonnes de bouquins vous emmènent dans des coins sombres du réel pour vous retourner le cerveau et faire tomber les pièces de vos poches.

https://www.amazon.fr/Vivre-lumi%C3%A8re-sans-nourriture-mat%C3%A9rielle/dp/2851573004

Si c'est dangereux, une fois exclu la logique élémentaire qui veut que tu crèves de faim, c'est précisément parce que pour devenir respirien il faut rejoindre une communauté. Cela passe par la pratique, la connaissance et l'apprentissage d'un certain nombres de bullshit, qui te coupent du réel. En soi, tu n'as plus les pieds sur terre et tu occupes tout ton temps à leur ressembler. Bien vite, plus personne autour de toi ne sera différent de toi.Il faudra toujours élaguer ton entourage, revoir tes priorités, t'écarter de ce qui va réellement t'affaiblir et avoir un impact négatif sur toi. Il est déjà difficile pour un végétarien d'accompagner une bande de non végétarien, imaginez un respirien. Plus quelqu'un est extrême, plus il est difficile de l'accompagner, de le suivre, le soutenir dans son quotidien. Être Vegan sans communauté de Vegans autour de toi (même sur internet) ça va être une chienlit, intellectuellement tu vas passer ta vie à faire des caca nerveux et pleurer contre le cuir des blousons, des chaussures, des sièges de la mercos...

Alors imaginez une seconde un respirien dans un bar à Tapas. C'est impossible. D'où la logique sectaire, qui couple l'isolation et le raclage du fond des poches des plus crédules. La dimension mystique du jeune, mais aussi la recherche constante de "pureté" (aussi bien intellectuelle, morale et idéologique que biologique et physique) dans les modes de vies alternatifs actuels, font qu'on peut tomber dans le piège. Quand tu manges des gros rôtis le dimanche, t'as peu de chance de tomber dans le panneau. Mais si t'es déjà isolé et que tu te nourris que de jus de légumes crus non épluchés, que tu kiffes le Sungazing (regarder le soleil à l'aube ou au crépuscule) et les énergies contenues dans les cailloux, y'a des chances que le gourou respirien (qui mange des Grecs en cachette) puisse t'enfler 50 balles en te fourguant un coffret de DvD, 70 palots avec des bouquins sur les énergies et une brique ou deux dans un séminaire où tu vas gouter du vent à moitié à oilpé dans la nature.Nous avons donc trouvé l’extrême opposé des bâtards de carnistes que nous sommes à la rédaction. Avec entre eux et nous, des végétariens, des végétaliens, des vegans, des crudivores, des frugivores, des aquavores...

EnquêtesCharal