Lurk Moaaar, newfag

lurk.jpg
2639316805_05daa60a22

2639316805_05daa60a22

lurkmoarcat

lurkmoarcat

274

274

Qu'est-ce que Lurk Moar veut dire ? L'avez-vous seulement déjà vu, écrit dans des commentaires, sur une image board, un forum, un mème ou ailleurs ?Les compilations de Know Your Meme indiquent clairement l'origine du terme et sa signification. "Lurk Moar, it's never enough" est d'ailleurs la 33ème loi d'internet, et ce n'est pas qu'une anecdote. Ces règles rédigés plusieurs fois, dont le projet vient originairement de 4chan, racontent toutes des histoires à part entière et leurs origines font souvent un écho lointain à un comportement qu'il faut encadrer, réguler ou appréhender.Si vous trainez sur un forum quelconque, composé d'une communauté, il vous est conseillé d'apprendre avant de poster. C'est à dire de faire en amont un travail d'observation afin de comprendre son fonctionnement. Cette activité est celle du "Lurker". Il lit les messages, mais ne post rien, n'interagit pas directement avec la communauté. Ce serait une manière de se protéger, de trouver une forme de confiance progressivement dans la communauté, en connaitre les us, avant de s'engager.Sur 4chan les coutumes sont nombreuses, et il faudra beaucoup lurker pour comprendre les jeux à la mode, les réponses pré-faites qui existent depuis des années (et qui constituent la culture de l'image board) et ainsi éviter le troll grossier. Il pourrait vous arriver pire; se voir affubler d'une réponse dégradante "Lurk Moar, newfag". Par là on souligne le fossé qui sépare Oldfags ("Les vieux connards") et Newfags ("Les nouveaux connards"), c'est à dire ceux qui semblent avoir toujours été là et ceux qui viennent d'arriver. Lurker fait donc parti du processus d'intégration, en apprenant vous rejoindrez la communauté, serez capable de la comprendre et donc interagir avec elle.Si vous lurker assez, vous serez même capable de la moquer, de la préserver autant que de la faire évoluer. Faire remarquer aux autres qu'ils sont égarés, qu'ils cassent le délire faute de le comprendre, fait aussi parti des coutumes. On peut voir là, une forme de protection de l'état actuel des choses en punissant l'envahisseur peu soucieux et irrespectueux. En cela, "Moar" est un mot valise qui contracte "More", donc Plus, et "Roar", le rugissement. On pourrait parler d'une figure de style assez froide, qui fait bien penser à un instinct animal, de préservation, de protection. Il se traduit par ce rugissement, installé entre un ordre et et une condition.La coutume, sinon les règles, d'internet implique qu'on Lurk. Il faut suivre la voie et adhérer à des mythes, des histoires, des techniques, des évènements qui se répètent. C'est en cela que vous saurez comment les choses fonctionnent dans un endroit, et si vous vous affranchissez de cette étape préalable internet est cruel. Vous tomberez dans les affres du troll, vous serez la cible privilégiée de ceux qui se plaisent à ce que les choses restent comme elles sont; sans vous. Personne ne veut être identifier comme un newfag, le besoin de reconnaissance est en principe immense chez ce dernier.Cette injonction permet de perpétuer la culture d'internet, de la préserver telle qu'elle est. Elle traduit une méfiance de l'inconnu des deux côtés. L'intégration à la communauté en appelle à des prérequis liés à la méfiance pour celui qui arrive comme pour celui qui est là. L'initiative n'appartient qu'à celui qui sait.On pourrait parler de coutumes, à ceci près qu'en droit elles se définissent comme oral. Le morcellement de l'autorité publique, quasiment inexistante (sinon complètement absente sur 4chan, même les modos s'en tamponnent), laisse libre cours à l'imagination des membres qui se tournent vers des moyens d'assoir leur autorité dans la loi du site. L'opinio necessetatis et l'estimatio communis existent, et les mauvais trolls contraignent un peu leur monde pour les faire valoir.En un sens, cette règle d'internet, au même titre que bien d'autres proviennent d'un échange, d'une pratique et d'une volonté de la faire vivre. On pourrait parler d'usages locaux, qui voyagent d'un site louche à l'autre, qui s'installent et deviennent si populaire qu'on en fait une loi. Un règle à portée générale, dont le caractère obligatoire est quasiment assuré par la neutralisation absolue de l'utilité d'une transgression. En ce que personne ne répondra, sinon vous humiliera sauvagement, on vous force à lurker.Où que vous soyez sur internet, vous allez lurker !

EnquêtesCharal