High Maintenance; scènes de vies aromatisées à la weed.

ob_77d754_download-html.jpg
High_Maintenance

High_Maintenance

07-high-maintenance.w600.h315.2x

07-high-maintenance.w600.h315.2x

Screen-Shot-2014-11-10-at-11.19.36-PM-e1415690453828.png

Screen-Shot-2014-11-10-at-11.19.36-PM-e1415690453828.png

landscape-1477082029-high-maintenance-recap-episode-six-ex

landscape-1477082029-high-maintenance-recap-episode-six-ex

3042103-poster-p-1-a-definitive-episode-ranking-of-vimeos-high-maintenance

3042103-poster-p-1-a-definitive-episode-ranking-of-vimeos-high-maintenance

0eb3baf44b573af5ccb49405417bde34

0eb3baf44b573af5ccb49405417bde34

High-Maintenance1

High-Maintenance1

High Maintenance c'est une série télévisée fort sympathique, ma foi. Vous retrouverez l'atmosphère New Yorkaise typique, et dans les rues de la grosse pomme un "Weed guy" consciencieux. Toujours un peu pressé, ce dad bod trentenaire transporte un sac à dos guindé de sativa et livre ses étranges clients de 14h à 23h.Un blondinet qui tire sur le roux, un peu bedonnant et barbu, traverse donc la ville pour satisfaire sa clientèle en apportant ses variétés. Jusque là, on pourrait dire que ça ressemble à pas mal de choses; un weed guy, des cliquos, de la weed...Mais l'intérêt de la série, comme son sujet, ne portent pas sur l'herbe. Non, non. Ni même sur ce dealer extravertie, qu'on ne connait pas non plus.Alors High Maintenance, c'est comment ? Eh bien, chaque épisode porte sur des protagonistes différents, parfois plusieurs groupes de personnages. Le lien entre eux, c'est la weed et souvent le weed guy. Ces gens sont des New Yorkais, et incarnent parfois un cliché, une minorité ou quelqu'un dans le besoin, avec le cœur lourd. Les intrigues sont simples, quasi-inexistantes, on entre tout simplement dans leurs vies respectives et l'espace d'un moment on la partage.On suit aussi bien le couple de New Yorkais trop hype, que des retraités d'origines asiatiques, voir un chien dans le troisième épisode (mention spéciale pour cette belle performance). Tout est très naturel, très émouvant, et notre caractère de spectateur n'est jamais indu ou frauduleux. Nous ne sommes pas des voyeurs, on se sent presque comme des protagonistes, des yeux et des oreilles dont on voudrait bien l'avis. Des yeux et des oreilles qu'on a posés par ici, par pur hasard. On se sent presque oublié dans la scène pendant un temps, avant de découvrir emerveillé les secrets du quotidien d'inconnu dont le dénominateur commun qui les rapproche tous en douce serait ce dealer d'un genre particulier.Assez minimaliste, la série n'a pas besoin de grand chose pour exister. C'est probablement dû au fait que cette fiction était une websérie à l'origine. Si c'est ce qui a inspiré cette simplicité, on la retrouve dans le format HBO sortit l'année dernière.Souvent cantonné à un parcours du weed guy, et à un appartement ou deux où l'intrigue évolue, les choses se font naturellement. Les transitions d'un endroit à un autre sont agréable et la performance n'est jamais aisée, nous la saluons donc.Chacun a ses petits problèmes, chacun à sa manière d'envisager sa vie, et surtout chacun à une place pour la weed. Entre l'acteur névrosé, la gonzesse spolié, les teenagers en dèche ou les couples libertins débridés, chacun aménage la fumette comme une soupape.Le dealer est un medium dans tcette affaire. Il assiste parfois à ces scènes de vie, mais bien souvent dans le but de nous y conduire et... De nous y laisser. Il nous emmène et nous abandonne, pour qu'on passe la porte de ses clients et qu'on entre d'un pas assuré dans leurs vies. C'est un piètre confident, bien qu'il demeure très humain par moment son cynisme l'emporte souvent. Il est lui-même, le sujet de soucis et de tracas, que vous survolerez en regardant High Maintenance.La fin de la saison réserve des rapprochements avec cet individu particulier, bien que vous puissiez en apprendre un peu sur lui à chaque fois qu'il apparait. Le fait que ce personnage n'ait rien de particulier à dire ou à montrer, qu'il ne se manifeste pas vraiment, explique que nous soyons inviter dans son carnet d'adresse. C'est une série sur des clients, et pas sur des fumeurs.L'image est charmante, et vous serez assez vite envouté par High Maintenance si vous n'avez rien d'autre à foutre. Vous en sortirez reposé, c'est une certitude. Donc, ne perdez pas de temps et trouvez-vous la première saison en vitesse.

TélévisionCharal