Mastodon : flamboyante carrière d'un des piliers du métal moderne.

Mastodon-band.jpg
Mastodon

Mastodon

mastodonlogo.png

mastodonlogo.png

Aujourd'hui c'est jour de fête. Alors on va parler de musique pachydermique, délirante, mais dans une maîtrise continue. On va parler de ce que je considère être l'un des groupes rock les plus important de ces dernières années, de la figure de proue du sludge metal : le quatuor d'Atlanta Mastodon. Certes, si peu de mots et déjà tant de questions : "Qui c'est ceux-là ?", "C'est quoi le sludge ?", "La jeunesse éternelle de Tom Cruise est-elle directement liée à sa petite taille ?". Je vais tâcher d'y répondre, et bien plus encore.Le groupe, formé de ces quatre joyeux lurons en 1999 a la sympathique particularité de n'avoir connu aucun changement de line-up. Ils ne se quittèrent donc pas depuis leur rencontre à aujourd'hui. On croise les doigts. Et en 19 ans, ce ne sont pas moins de 7 albums studio, 4 EPs et 2 albums live qui virent le jour. Les deux premiers sont guitaristes, soliste et rythmique, le troisième est bassiste et le dernier batteur. Fait amusant, ils chantent tous, et dans un style très différent, à l'exception de Bill Kelliher. Vous pouvez toutefois l'entendre hurler en live. Ouf.

Mais pouce. Pourquoi en parler aujourd’hui ? Qu’a ce groupe de si spécial qui vaille la peine d’en parler sur un site de prestige, prônant l’élégance et le bon goût comme Iter Criminis ? Et bien, c'est la formidable richesse, le tourbillon de talent, que nous proposent ces artistes qui à mon sens méritait un petit article. Le tout dans la demi mesure, comme toujours.

mastodon-covers

mastodon-covers

Riche de tant d’albums, la carrière de Mastodon l’est aussi d’une variété de styles. Chaque album est un concept, une histoire, possède sa propre thématique. Par exemple, Blood Mountain, sorti en 2006, raconte le périple d'un homme gravissant une montagne à la recherche du crâne de cristal. Crack the Skye, sorti en 2009, narre le voyage astral d'un paraplégique, qui va se retrouver dans le corps de Raspoutine. Tout un programme en somme.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=TsdIO8RHMTc?rel=0&w=560&h=315]

"Blood And Thunder", morceau extrêmement catchy aux guitares pachydermiques, porte étendard du groupe. Ici avec des fezs sur la tête.

Si l'on voulait découper l'ensemble de la carrière du groupe à la hache, on pourrait en distinguer trois phases distinctes. Leurs débuts sont très marqués par leurs influences, Metallica et Neurosis en tête. Ainsi, Remission et Leviathan, les deux premiers albums donc, présentent des morceaux très lourds, incisifs, marqués par des riffs assez puissants. Les paroles sont majoritairement hurlées (ça fait partie du style on vous dit) : Troy Sanders prête alors sa voix puissante à l'immense majorité des morceaux. Ces derniers dépassent rarement les 5 minutes. C’est selon moi la facette plus sludge du groupe, la plus heavy.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=Ca0313_Yjfw&w=560&h=315]

"Aqua Dementia" en live, après une minute de solo de Brent. On a une partie guitare très rapide, aérienne, qui se fait rattraper par une basse et une guitare rythmique bien plus lourde.

Le sludge, donc, est caractérisé par le son un peu boueux, lourd, lent, sale des instruments. Selon la source universelle de savoir qu'est Wikipedia, "Le genre mêle des éléments de doom metal et punk hardcore, et parfois de grunge et de noise rock." Voilà ça vous fait une belle jambe. Il est en réalité est assez difficile de coller des étiquettes à Mastodon.Le premier virage de leur carrière arrive en 2006, avec Blood Mountain. Si la puissance des riffs est toujours là, surtout au début de l'album, on part bien vite dans des trips plus expérimentaux, bizarres, mais qui restent, étonnamment, toujours parfaitement maîtrisés.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=nnjoXKmO16I&w=560&h=315]

"Sleeping Giant", plus progressif, irréel, qui laisse une plus grande place au chant de Brent Hinds.

Crack the Skye est dans la même veine, mais l'explore encore plus. Il est considéré par beaucoup de fan comme leur chef d'oeuvre, et j'ai tendance à partager cet avis. Cet album est à bien des égards extraordinaire. Moins agressif, le chant est plus clair, les sonorités sont toujours autant sinon plus psychédélique, les composition sont déjanté, mystiques. On a par exemple droit à 13 minutes de voyage dans The Last Baron, septième et dernier morceau du disque. Mais comme un exemple est toujours plus parlant :

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=4pvfQtUhtNE&w=560&h=315]

"The Last Baron", donc. Les trois chants s'entremêlent, avec plusieurs changements de rythme, de ton... Du grand art.

Troisième aspect de la carrière du groupe, qu'on peut voir se profiler avec The Hunter en 2011, et se confirmer avec Once More Round the Sun en 2014, un côté plus accessible, voir plus commercial, dirons certaines mauvaises langues. Les morceaux sont plus courts, plus directs, mais on retrouve quand même la complexité et le grain de folie qui nous plait tant. Moins violent que Remission et Leviathan, moins psyché que Crack the Skye, le Mastodon post 2011 est toujours aussi efficace.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=hwgqenxNUfs&w=560&h=315]

"Black Tongue", titre d'ouverture de The Hunter. Difficile de reprocher au groupe de se ramollir.

Malgré des pistes très directes et puissantes, on a quand même le droit à des morceaux aussi riches et impressionnants que précédemment, comme nous le prouve leur dernière album studio, l'excellent Emperor of Sand, qui renoue avec l'esprit halluciné d'antan.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=MK2qBEvP2uk&w=560&h=315]

"Jaguar God", le monument clôturant l'album de la plus belle des façons.

Un petit mot en passant sur l'EP sorti quelques mois après Emperor of Sand, le complètement perché Cold Dark Place. Composé en majorité par un Brent Hinds qui n'a plus rien à prouver, je n'ai pas les mots pour décrire la beauté du disque, hypnotisant, flottant. Bon, en oubliant Blue Walsh qui n'a rien à faire là.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=HDjKC_DjsWo&w=560&h=315]

"Toe to Toes", en studio. Même si à titre personnel, je préfère North Side Star.

Mastadon-at-PembyFest-2016-VIESMag-14.jpg

Mastadon-at-PembyFest-2016-VIESMag-14.jpg

Monster Energy Aftershock Festival 2017 - Day 1

Monster Energy Aftershock Festival 2017 - Day 1

mastadon_by_p0m-d3jsar3.jpg

mastadon_by_p0m-d3jsar3.jpg

1425.jpg

1425.jpg

Si toute cette folie est possible, c'est avant tout parce que l'on a affaire à quatre musiciens extrêmement complets et talentueux. Brent Hinds en tête, mon petit favori et sosie non officiel de Zach Galifianakis, composant des structures complexes, des soli infinis, des harmonies qui lui sont propres. Alors oui, on peut lui reprocher de chanter comme une sorcière sur un bucher, se transformant carrément en ptérodactyle ne prenant pas la peine d'articuler les mauvais jours de concert, et de consommer massivement, mais que voulez-vous, nul n'est parfait.Bill Kelliher, moins exentrique, est tout aussi capable que son partenaire de manche. Plus incisif dans ses compositions, son jeu n'a rien à voir et c'est tout aussi bien. Les deux se complètent parfaitement et fournissent au final un ensemble très cohérent.Troy Sanders, lui, bassiste et chanteur principal, est plus discret avec son instrument, arguant qu'il est inutile de chercher la complexité pour la complexité. Sa ligne de basse habille fort bien les compositions, et sa voix puissante sauve souvent les concerts, Hinds ayant du mal à conjuguer guitare et voix.Enfin, et peut être l'élément moteur, central, du groupe, Brann Dailor à la batterie. Véritable prodige, son style polyrythmique aux influences jazz est décrit comme "un chaos organisé". Je ne saurai dire mieux. Chanteur s'affirmant de plus en plus, sa voix plus claire permet un registre encore différent dans les compositions.Voilà un groupe fort riche qu'il vous faut découvrir, donc. Il est vrai qu'il est assez difficile à appréhender, et qu'il vous faudra plusieurs écoutes pour plonger dans certains albums, mais il serait dommage de passer à côté, tant il a à offrir. Alors moi, je retourne attendre patiemment leur prochain album, et vous laisse en bonne compagnie.[youtube https://www.youtube.com/watch?v=EIl3Km9DrE4]

Sade

Musiquerackhab